« Faire » le Kilimandjaro… C’est tout sauf Bof!

Par Nicholas Bergeron le  sous Aventures

On dit que c’est trop à la mode, que tout le monde le fait, que c’est une autoroute… Je ne suis pas d’accord! Loin de là!

Dire que de s’aventurer à l’assaut de ce sommet de 5895m – le toit de l’Afrique –  est un simple phénomène de mode, pour moi, c’est passer à côté de l’essentiel. Oui, il est vrai que cette destination est populaire, mais je comprends franchement pourquoi elle l’est. En fait, c’est le choix du verbe qui pose problème. On ne devrait pas dire qu’on a fait ou qu’on fera le Kili, mais bien qu’on a vécu ou qu’on vivra le Kili.

Vivre le Kili

Vivre l’expérience d’une telle ascension est complet et complexe, comme chacun d’entre nous. Gravir une haute montagne est souvent symbolique. Pour plusieurs, c’est la matérialisation d’un dépassement intérieur alors que pour d’autres, c’est la mise en pratique du dicton « un pas à la fois, ici et maintenant ». Chose certaine, pour moi cette montagne est l’endroit idéal pour s’initier à l’ascension de hauts sommets et à tout ce que comprend la réalisation d’un tel défi.

Tout d’abord, il y a le choix de la route. Il faut savoir que le Kilimandjaro à plusieurs voies d’accès et qu’elles n’ont pas toutes le même niveau de fréquentation. Certaines sont beaucoup moins fréquentées que d’autres et ils permettent une expérience plus intime sur la montagne. Ensuite, la quantité et la provenance des membres du groupe avec qui vous monterez vers le sommet changeront grandement la manière de vivre votre expérience en haute altitude. L’importance du facteur humain est majeure lorsqu’on décide de se lancer dans ce genre de défi, et la manière dont nous orientons l’expérience de la haute montagne, comme bien d’autres choses, a un impact majeur sur la qualité de l’expérience vécue.

L’idéal est de privilégier une approche par petit groupe homogène et de bien s’assurer de la compétence et de la qualification du guide accompagnateur qui vous mènera vers votre sommet. La richesse de la vie de groupe durant ce périple, qui marie l’émerveillement et le dépassement de soi, est souvent le souvenir qui marque le plus celles et ceux qui ont conquis le sommet de l’Afrique. S’ajoutent à l’expérience l’incroyable rencontre avec les cultures de la Tanzanie et la découverte des plus grands mammifères du globe lors de nombreux safaris. Terminer l’aventure par un moment bien mérité sur les plages de rêves de Zanzibar, la Perle de l’océan Indien, et vous complèterez l’un des voyages les plus mémorables de votre vie. Garanti!

Alors vous comprenez que pour moi, l’expérience du Kili, c’est tout sauf Bof!